Communiqué de Presse: Un groupe d’étudiants plaident en faveur d’une réforme de l’enseignement des sciences auprès d’Ottawa

By: Shawn McGuirk

November 17, 2016

Liens rapides: Téléchargez le communiqué de presse officiel en version PDF, le résumé du rapport sur les STIM en anglais et en français, ou le rapport STIM en son entièreté (anglais seulement). For the English version of the press release, click here.

* * * * *

Dialogue Sciences & Politiques

Science & Policy Exchange                                                                                                    17/11/2016

contact@sp-exchange.ca

“Un groupe d’étudiants plaident en faveur d’une réforme de l’enseignement des sciences auprès d’Ottawa”

Montreal, QC:

Reconnaissant une inquiétude croissante parmi les diplômés des programmes scientifiques STIM (Science, Technologie, Ingénierie, Mathématiques), un groupe d'étudiants montréalais a apporté une perspective étudiante souvent négligée lors des discussions de politique scientifique du Canada. L’organisme étudiant à but non lucratif Dialogue Sciences et Politiques (DSP ou SPE pour Science & Policy Exchange en anglais) a publié un rapport sur l'éducation STIM au Canada. Ce rapport a été présenté à la Conférence sur la Politique Scientifique Canadienne (CPSC) dans le cadre d'une stratégie de discussions avec des groupes d'étudiants, des ministères provinciaux, des services d’administration universitaires et des décideurs politiques afin de mettre en pratique les recommandations des étudiants.

« Nous croyons que les étudiants doivent être inclus dans les discussions politiques de haut niveau », affirme Shawn McGuirk, président de DSP et étudiant au doctorat à l'Université McGill, « les perspectives des étudiants sont rarement considérées même lorsque les résultats de ces discussions les touchent directement ».

Le rapport plaide pour une ouverture à la diversification des carrières afin d'assurer aux étudiants de pouvoir réussir en dehors du milieu universitaire. Les étudiants doivent également apprendre à mieux promouvoir leurs compétences et leur parcours. Ce rapport a été reçu avec enthousiasme par les experts présents au CPSC. Ce « manque de compétences » a été souligné comme une question prioritaire qui a besoin d’être examinée dans la politique scientifique canadienne.   « Ce rapport, unique en son genre, propose des stratégies et des solutions clés identifiées par les étudiants des cycles supérieurs sur la façon d'améliorer la politique d'éducation STIM à travers l'écosystème des talents et des compétences au Canada, en faisant tomber les obstacles identifiés », explique Paul Dufour, professeur de politique scientifique à l'Université d'Ottawa et Directeur de DSP ayant également participé au groupe de travail. « L'adoption de ces recommandations aidera à améliorer notre culture scientifique pour les générations présentes et futures ».

Le rapport, intitulé « Perspective étudiante sur l’enseignement des STIM au Canada: Recommandations d'un groupe de travail mené par des experts », a relevé des problèmes tels que la dépendance excessive sur la mémorisation comme métrique d’enseignement, ainsi qu’un manque de connaissance chez les étudiants des opportunités de carrière et des compétences transverses pour y accéder. Le rapport propose également des solutions comme la réduction de la taille des classes, le développement de cours interdisciplinaires, la formation aux compétences professionnelles clés et l’aide pour la planification de carrière. Ces recommandations ont été informés d’un groupe de travail organisé par Dialogue Sciences et Politiques en novembre 2015, qui a convenu étudiants et experts incluant Rémi Quirion, scientifique en chef du Québec, et Peter Gluckman, conseiller scientifique principal auprès du premier ministre de la Nouvelle-Zélande.

La communication du rapport de SPE le 8 novembre 2016 dans le cadre d'un panel conjoint avec d'autres groupes de défense des sciences, dont Let’s Talk Science et Information and Communications Technology Council, à la 8e Conférence canadienne sur la politique scientifique marque un tournant, une étape importante pour les étudiants faisant partie de DSP.

La mission de Dialogue Sciences & Politiques (DSP ou SPE pour Science & Policy Exchange) est de promouvoir le dialogue entre les universitaires, les décideurs politiques et le grand public pour inspirer des politiques fondées sur des données probantes. Dialogue Sciences & Politiques peut être contacté à contact@sp-exchange.ca. Le rapport peut être consulté à http://sp-exchange.ca/news/STEM-White-Paper/.